k éditeur
Rina Sherman | About - A propos
Home | k éditeur | The Rina Sherman Files – Le fonds Sherman | Film & Video | Photography | Writing | Transversal | Anthropography | A propos | Cuttings | Contact | Links                  Return | Retour
  
 
©Philippe Ciaparra
 

Rina Sherman

Rina Sherman is a visual anthropographer, filmmaker, and photographer. She studied with Jean Rouch, under whose supervision she completed a doctorate with distinction at the Sorbonne in 1989.
A recipient of the Villa Médicis Hors les Murs prize and the Lavoisier bursary of the French Ministry of Foreign Affairs, she undertook a seven-year fieldwork study of Ovahimba and other Otjiherero speaking communities in Namibia and Angola.
From the body of filmed and photographic images and sound recordings that she constituted during that time, she has produced films, books, multimedia exhibitions and photographic collections.
This part of her transversal archival collection resides with the National Library of France, who showcased the exhibition, “The Ovahimba Years / Rina Sherman” in 2015.

Rina Sherman’s transversal body of work includes a collection of cine-portraits,"Voices, Meetings with Remarkable People", including among others, Jacques Blamont, Michel Zink, Bernard Esambert, Andres Serrano, J. P. Donleavy, Rhoda Scott, Alain Gheerbrant, François Roustang, to her collection, "Witnesses of our Times", with works in progress about Jean Rouch, Claude Mollard, Michou, Delfeil de Ton, Jean Widmer… to her work on dance in Africa, her early art films, and her recent collection of slow cinema moving tableaux, "Cities & Elsewhere".

Rina Sherman has published books in different languages, of which, Uitreis (Leaving), a first novel in Afrikaans, a fictional rewriting of her doctoral thesis, and Le Huitième mort de Tibherine, a counter-investigation into the death of grand reporter Didier Contant, and Ma vie avec les Ovahimba, a first account of her seven years of life with an Omuhimba family in Namibia.

She created k éditeur, and in 2020 published Paysages & Transfiguration / Philippe Ciaparra. In 2018 she published as editor Dans le sillage of Jean Rouch (In the Wake of Jean Rouch), a collection of essays with Les Éditions de la Maison des sciences de l'homme.

As a curator, Rina Sherman has participated in numerous cultural projects: In 1995, she was audiovisual curator for the exhibition "South Africa: Music of Freedom" in La Villette, Paris.
In 1996, she was curator of Jean Rouch's tour of South African universities in collaboration of the French Institute in South Africa (IFAS) and the Cultural Services of the French Embassy in Namibia.
In 2002, she presented a first transversal exhibition of her work, “The Ovahimba Years Work in progress” at the Franco-Namibian Cultural Centre in Windhoek.
In 2011, a retrospective of Rina Sherman's films was held at the Quai Branly Museum in Paris, with two programs, "Life in the City" and "The Ovahimba Years".

Rina Sherman lectures and teaches internationally, of which the School of Sound International Symposium, Southbank Centre, London, 2019, Musée du quai Branly - Jacques Chirac, L'ethnologie va vous surprendre ! 4th Ed. Femmes de terrain, 2019, Musée d'ethnographie de Genève, conference at the exhibition : Afrique, les religions de l'extase, 2018.

Rina Sherman’s projects have received support from various Ministries in France, of which, the French Ministry of Foreign Affairs, the Ministry of culture, the National Centre for Cinema, various EU Embassies (UK, Germany, Spain), The Ford Foundation, and numerous private sponsors.

Rina Sherman's films and books feature in the collections of major academic and public libraries and museums in the USA and Europe.

 

Rina Sherman est anthropographe visuelle, cinéaste, et photographe. Elle a fait ses études avec Jean Rouch, directeur de sa thèse de doctorat soutenue avec distinction à la Sorbonne en 1989.
Lauréate du prix Médicis Hors les Murs Villa et de la bourse Lavoisier du ministère des Affaires étrangères, elle a entrepris une étude de terrain de sept ans auprès des Ovahimba et d'autres communautés de langue Otjiherero en Namibie et en Angola.
De la collection de films, de photographies et d’enregistrements sonores qu'elle a réalisés sur le terrain, elle a produit films, livres, expositions multimédia et collections photographiques.
Cette partie de son fonds d'archives transversal est conservé à la Bibliothèque nationale de France, qui lui a consacré une exposition, « Les années Ovahimba / Rina Sherman » en 2015.

L'oeuvre transversale de Rina Sherman comprend une collection de ciné-portraits, « Voices, rencontres avec des personnes remarquables », avec parmi d’autres, Jacques Blamont, Michel Zink, Bernard Esambert, Andres Serrano, J. P. Donleavy, Rhoda Scott, Alain Gheerbrant, François Roustang, à sa collection, « Témoins de notre temps », avec des films en cours sur Jean Rouch, Claude Mollard, Michou, Delfeil de Ton, Jean Widmer... à son travail sur la danse en Afrique, ses premiers films d'art et sa récente collection de slow cinema sous forme de tableaux vivants, « Villes & Ailleurs ».

Rina Sherman a publié des livres dans différentes langues, dont, Uitreis (En partance), un premier roman en afrikaans, une réécriture fictive de sa thèse de doctorat, et Le Huitième mort de Tibhirine, une contre-enquête sur la mort du grand reporter Didier Contant, et Ma vie avec les Ovahimba, un premier récit de ses sept années de vie avec une famille Omuhimba en Namibie.

Elle a créé k éditeur, et en 2020, elle a publié Paysages & Transfiguration / Philippe Ciaparra. En 2018, elle a publié en tant qu'éditeur Dans le sillage de Jean Rouch, une collection d'essais avec Les Éditions de la Maison des sciences de l'homme .

Rina Sherman a participé à de nombreux projets culturels : En 1995, elle a été commissaire audiovisuel pour l'exposition « Afrique du Sud : Musiques de la liberté » à La Villette.
En 1996, elle a été commissaire de la tournée de Jean Rouch des universités en Afrique Australe, en collaboration de l'Institut français d'Afrique du Sud (IFAS) et les services culturels de l'ambassade de France en Namibie.
En 2002, elle a présenté une première exposition transversale, "Les années Ovahimba Travaux en cours" au Centre Culturel Franco-Namibien à Windhoek.
En 2011, une rétrospective de ses films a eu lieu au Musée du Quai Branly, avec deux programmes, « La vie dans la ville » et « Les années Ovahimba ».

Rina Sherman est conférencière et enseignante sur le plan international, dont récemment, au School of Sound International Symposium, Southbank Centre, Londres, 2019, au musée du quai Branly - Jacques Chirac, L'ethnologie va vous surprendre ! 4e Ed. Femmes de terrain, 2019, Musée d'ethnographie de Genève, conférence à l'exposition : Afrique, les religions de l'extase, 2018.

Les projets de Rina Sherman ont reçu le soutien de divers ministères en France, dont le Ministère français des Affaires étrangères, le Ministère de la culture, le Centre national du cinéma, divers ambassades de l’EU (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne), la Fondation Ford, et de nombreux mécènes privés.

Les œuvres de Rina Sherman figurent dans les collections de bibliothèques universitaires et publiques et de musées aux États-Unis et en Europe.


     tw  LinedIn  

Legal Information     Designed by Rina Sherman © Rina Sherman