Rina Sherman | Film & Video
Home | k éditeur | The Rina Sherman Files – Le fonds Sherman | Film Video | Photography | Books Livres | Transversal | Anthropography | A propos | Cuttings | Contact | Links                  Return | Retour
  

Paris de mes exils

Rina Sherman

DV, 50 min, 2009





Screenings and Press:

• Maghreb… si loin si proche.
• La SCAM, May 2008.
• Association of Social Anthropologists of the UK and Commonwealth: Anthropological and archaeological imaginations: past, present and future, April 2009
• 3rd Annual Anthropology Film Festival at UBC, TransNationalities, Vancouver, May, 2009
• Revue de presse : Le soir d'Algerie
• XVIII International Festival of Ethnological Film, Belgrade Ethnographic Museum, October
22nd – October 25th 2009
• IVSA Conference 2010,Thinking, "Doing and Publishing Visual Research: The State of the Field?",
• Bologne Controsguardi International Ethnographic Festival, Perugia, Italy, 2010
• Current Anthropology: An Exercise in Reflexivity (Sherman's Paris of My Exiles)

Paris de mes exils

Rina Sherman


ACHETER - Version française - Envoi hors EU nous contacter
Autres informations


Résumé - CNC - Images de la culture

Sous la forme d’un journal filmé (Paris, L’Afrique du Sud où elle est née, l’Algérie et la Namibie), et à la suite du deuil de trois amis chers (le cinéaste Jean Rouch, le journaliste Didier Contant et le chef du village d’Etanga), l’ethnologue Rina Sherman s’interroge sur les rapports entre l’Occident et l’Afrique. Images de voyages, d'archives, photographies, entretiens et commentaires mènent en parallèle réflexions personnelles et enquête.

Le surprenant suicide de son ami Didier Contant, journaliste ayant longuement enquêté sur l’assassinat des sept moines de Tibhirine en Algérie en 1996, ne cesse de la poursuivre. Elle rencontre à ce propos un témoin de l’affaire. Gagnée par la mélancolie de ces trois morts survenues en quelques mois, Rina Sherman filme Paris entre deux voyages, Paris où elle s'est installée en 1984, et où elle revient en 2004 après un séjour de sept ans à Etanga en Namibie, déconnectée de la "vie-ville". Son journal nostalgique est nourri de souvenirs, de réflexions sur l’errance et l'exil, sur la mort qu’elle scrute dans les décors parisiens, découvrant au détour de ses travaux d’ethnologue que le "poids des ancêtres" est aussi déterminant pour comprendre la culture occidentale. Après un retour à Cape Town et un voyage à Alger, elle clôt son deuil, renoue avec la ville, avec l’identité européenne comme "idée d’ailleurs".

(Pierre Eugène)




     tw  LinedIn  

Legal Information     Designed by Rina Sherman © Rina Sherman